skip to Main Content

Écrire pour le web,

Ateliers d’écriture pour le référencement

Le SEO, une histoire d'écriture et de rédaction

STRATEGIE MARKETING

Définissez vos objectifs

TROUVER LE BON PARTENAIRE

Faites appel à notre service de rédaction

PRESTATION DE QUALITE

Nous écrivons des contenus optimisés

RETOUR SUR INVESTISSEMENT

Votre visibilité dans Google augmente

LE CONTENU, INDISPENSABLE SUR LE WEB

Vous pouvez aussi suivre nos ateliers d’écriture lors desquels nous transmettons nos savoirs faire.

Écrire pour le web, cela s’apprend ! Avec de l’entraînement, une bonne formation et de bons outils, chacun peut rédiger des textes optimisés pour le web.

Nos ateliers d’écriture
atelier-ecriture
Corrigez avec soin vos écrits si vous voulez qu'on les lise plusieurs fois.
Proverbe latin

Lorsque nous nous lançons dans la création de notre propre site web, nous donnons beaucoup d’importance au design (styles, tailles, formes, couleurs, couleurs, images, polices…) et nous nous soucions un peu moins du contenu.

L’importance du contenu rédactionnel

Si bon design est la base de notre présence sur Internet, nous devons attirer l’utilisateur avec un style intéressant et adapté à nos intérêts. Il faut garder à l’esprit que le contenu a plus d’importance que le design lui-même. C’est le contenu que le visiteur va lire et ce qui doit vraiment attirer l’utilisateur pour emporter avec lui dans la visite les informations clés que nous voulons montrer.

Par conséquent, si nous voulons que notre site Web ait le succès souhaité, nous devons nous concentrer sur l’affichage de contenu aussi approprié que possible à l’environnement dans lequel nous travaillons : Internet.

Exploiter tout le champ sémantique autour d’un mot clé est devenu une nécessité pour qu’une page web se positionne dans les SERP (page de résultat des moteurs de recherche). Ce site axé sur la sémantique dédié au web, SemanticPedia, pourra vous donner des astuces sur le sujet.

Faciliter la lecture

Nous devons toujours garder à l’esprit…. Les visiteurs accèdent au site dans l’ordre qu’ils souhaitent : chaque page doit donc être indépendante et comprise séparément. Le texte est la première chose que vous voyez d’une page web, sur le design (surtout les titres et les points saillants). La lecture d’un texte sur le web est 25% plus lente que sur un support écrit. Nous allons donc essayer d’utiliser la moitié des mots que nous utiliserions pour un support imprimé. L’utilisateur est généralement impatient ; il n’y a pas de lecture mot à mot d’une page : il scanne, à la recherche de l’information souhaitée. Cela implique qu’il faut écrire pour être lu : des textes courts, clairs et concis. Les visiteurs n’aiment pas la publicité (ce qui réduit la crédibilité), alors essayez d’être objectif : n’utilisez des expressions publicitaires que quand et où cela est nécessaire. Nous devons écrire en tenant compte de l’auditoire pour lequel nous le faisons, en facilitant la lecture par des phrases simples. Évitez les titres complexes, les sarcasmes, les métaphores….

Le style d’écriture

  • Écrivez, dans la mesure du possible, dans un langage informel. C’est plus proche et plus compréhensible.
  • Utilisez un langage direct, court, simple et concis.
  • Paragraphes courts (2, 3 phrases).
  • Privilégiez la forme positive. Les négations sont parfois mal comprises.
  • Évitez les métaphores ou le langage compliqué, qui vous force à lire mot par mot.
  • Évitez de commencer le premier paragraphe par une introduction à ce que vous voyez dans le reste de la page ou par des références à d’autres pages ou sections.
  • N’utilisez pas d’adjectifs ou d’expressions exagérées telles que « fantastique », « incroyable »….
  • Limitez les messages publicitaires aux zones réservées à cet effet.
  • Abréger le texte en omettant les mots qui n’ont pas de sens.
  • Utilisez la voix active. Il a plus de force que la voix passive. Dans ces cas, il est nécessaire d’échanger agent et sujet.
  • Mieux vaut utiliser des infinitifs que des noms.  Le but est le développement => Le but est de développer
  • Si nous devons utiliser des acronymes, même s’ils sont simples, utilisez la balise <acronym> pour indiquer leur signification.
  • Utilisez des verbes précis, qui éliminent la redondance et réduisent le texte.
  • S’adresser personnellement au lecteur, s’il y a lieu, en utilisant des mots comme « vous » ou « nous ».
  • Le texte de la page doit toujours être indépendant et explicite. Nous ne savons jamais d’où vient l’utilisateur.

Facilitez la lecture. Écriture pour la numérisation

  • Laissez suffisamment d’espaces vides sur la page.
  • Alignez toujours le texte vers la gauche.
  • N’utilisez pas de texte en italique ou en majuscule, car il est plus difficile à lire.
  • Pour mettre le texte en surbrillance, utilisez les caractères gras.
  • Utilisez des paragraphes courts, des sous-titres et des listes. Évitez les longs blocs de texte en utilisant des listes à puces (avec pas plus de neuf éléments, seulement un sous-niveau et une numérotation si l’ordre est important).
  • Mettez en évidence les éléments les plus importants (mots-clés et idées principales) en gras ou en liste : marquez les mots-clés qui différencient la page du reste ou qui indiquent l’essence d’un paragraphe, en évitant de souligner (est confondu avec des liens).
  • Utilisez les graphiques et les tables des matières discrètement, seulement quand ils contribuent quelque chose, car ils distraient l’attention du visiteur.
  • Organisez le contenu selon le style de la pyramide inversée : du plus haut au plus bas intérêt, en limitant les phrases à une idée par paragraphe, avec l’idée principale au début du premier paragraphe.
  • Rappelez-vous que le visiteur ne lira probablement que la première phrase de chaque paragraphe (balayage visuel), il est donc nécessaire de clarifier la synthèse de la page (idée principale) au début.
  • Ne pas écrire de longues pages pour éviter le défilement : fragmenter de longs articles en plusieurs pages ou sections liées à des hypertextes, en essayant de ne pas dépasser la taille de l’écran, et en suivant pour chaque fragment le principe de la pyramide inversée.

Titres et sous-titres

Le titre d’une page Web doit être compris séparément (auto-descriptif), être bref et n’utiliser que des mots significatifs (ni articles ni prépositions). Une règle qui s’applique habituellement est de toujours le terminer par le nom du site. Il ne devrait pas être répété dans des pages différentes. Pensez que le TITRE est la première chose qui est chargée à partir d’une page web et ce qui est stocké dans les favoris du navigateur, alors pensez à ces aspects lorsque vous l’écrivez. Les titres et sous-titres d’une page doivent indiquer clairement le contenu des sections qu’ils intitulent, de manière directe, brève et simple (sans métaphores ni jeux de mots).

Hyperliens

Le texte d’un lien devrait aider l’utilisateur à identifier où il va, alors utilisez les mots les plus représentatifs possibles. Évitez d’utiliser « cliquez ici », « cliquez ici », « suivez ce lien » ou similaire. Si vous ne savez pas quels mots utiliser, vous pouvez mettre directement l’adresse web de destination. Évitez de répéter des liens vers la même destination sur la même page. Profitez du texte en vous positionnant sur le lien (« Alt ») pour fournir plus d’informations à son sujet. Les liens captent l’attention pendant la numérisation de la page et invitent à la quitter, il est donc conseillé de ne pas en utiliser trop. Des liens externes vers des sites de référence augmentent la crédibilité de la page.

Pensez à la relecture

Il est toujours nécessaire de réviser le contenu, une fois rédigé, pour corriger d’éventuelles erreurs grammaticales ou orthographiques. Consacrer une deuxième révision pour éliminer les mots qui n’ont pas de sens.

Enfin, il est important qu’une autre personne révise la version finale du texte avant de le publier.

Comment rédiger la meta description parfaite pour votre référencement

Lorsqu’il s’agit d’améliorer le référencement on-page pour se positionner sur un mot clé, il ne s’agit pas seulement du texte de la page. Il existe également des balises HTML qui peuvent envoyer des signaux utiles aux moteurs de recherche et…

Comment qualifier un mot clé pour rédiger un texte

Le tri et la sélection de vos mots clés est une étape primordiale en amont de la rédaction web proprement dite. Dès que vous avez établi une liste de mots clés, se pose la question de savoir quels mots clés…

Définir la structure et les sous-titres d’un texte web avant la rédaction

Que ce soit pour rédiger soi-même ou pour commander un texte à un rédacteur web, il est important de pourvoir établir la structure sous forme de sous-titres du texte. Pour ce faire des outils gratuits permettent de déterminer quels sous-titres…

Outil d’optimisation d’un texte : 1.fr, YourtextGuru, SEOQuantum

Depuis quelques années, les services d’aide à la rédaction et l’optimisation SEO des textes fleurissent. 1.fr est probablement le plus connu, Yourtext.guru est celui qui fait référence dans le milieu du SEO et SEOquantum est un des premiers challenger. Ces…

Comment choisir un rédacteur freelance ?

Dès que vous postez un projet de rédaction web sur un site payant ou non de rédaction web, plusieurs rédacteurs freelances viendront certainement postuler à votre offre pour vous aider. Mais dans ce lot de postulants, il y aura forcément…

Comment rédiger une fiche produit parfaite ?

En créant le contenu d’un site e-commerce, les descriptifs de produits font partie des éléments principaux à prendre en compte. Les consommateurs ne pourront pas commander quelque chose qu’ils ne connaissent même pas. Il faut travailler sur le descriptif et…

Back To Top
×Close search
Rechercher