Invention de l'atelier d'écriture

C'est en 1969 qu'Elisabeth Bing, engagée comme enseignante de Français par l’IMP de Beauvallon, invente, auprès d’enfants très en difficulté, les ateliers d'écriture.

Elle a retracé cette expérience dans un livre qui a fait date : « Et je nageai jusqu'à la page » paru en 1976 aux éditions des Femmes.

Elle est non seulement pionnière dans ce domaine en France, mais aussi une des premières à avoir théorisé ce qu'est un atelier d'écriture : un lieu où chacun part à la rencontre de sa propre écriture, l’affine et la déploie, où le texte se travaille, où chacun devient son propre lecteur. L’atelier est aussi un groupe, où les échanges de tous enrichissent le travail de chacun.

Plus tard, elle met en place les premiers ateliers d'écriture pour adultes dans le cadre de l'université d'Aix-en-Provence et crée en 1980 l'association qui porte son nom. Ses ateliers sont rapidement connus et réputés.

L’association met en place une formation d’animateurs d’ateliers d’écriture.
Un grand nombre des animateurs professionnels en France ont été formés par son association.

Elle prend sa retraite en 2000, laissant le soin à l'association qui porte son nom de poursuivre le travail entrepris.
Le 27 avril 2017 Elisabeth Bing nous a quittés.

Les membres de l’association continuent à porter sa philosophie, ses valeurs, son amour de la littérature. Ils perpétuent son engagement pour des ateliers d’écriture libres, éthiques, accueillant chacun dans sa singularité.

« Nous travaillons pour que l’écriture reste ce qu’elle a toujours été : un espace d’invention et de subversion dont la liberté est la condition. »