"Dans la poussière et le caillou", un recueil de Sylvie Lemonnier

Sylvie Lemonnier, participante au sein des Ateliers d'écriture Elisabeth Bing, nous dévoile son premier recueil "Dans la poussière et le caillou". Elle s'est prêtée au jeu de l'auto-interview. 

 

Dans la poussière et le caillou ?

C’est le titre de la première histoire qui se passe au Maroc. Une fillette Aicha prend la fuite le jour où elle découvre que sa famille pourrait bien accepter de la « louer » comme bonne à des gens venus d’ailleurs... La poussière et le caillou, c’est l’endroit désertique où elle et Omar, un autre personnage en partance décident de planter un olivier... Mais pourra-t-il y pousser et y prendre racine ?

 

Ce n’est donc pas un roman ?

Quatre histoires composent ce recueil.

Quatre personnages qui ont en commun d’être à un moment de rupture dans leur très jeune vie, un moment de fuite imposé par une situation insupportable:  Jimmy quitte sa famille d’accueil pour aller voir la mer, François attend le retour de son père après la guerre et Souki réfugiée, se retrouve seule, dans un endroit qui pourrait être Calais. Tous sont en mal de langage, souffrent de solitude.

Quatre enfants, quatre lieux géographiques et temporels reliés les uns aux autres par des objets, des personnages « transitionnels » qui traversent les histoires. Finalement un seul récit peut-être pour des enfances intranquilles, des souffrances presque banales.

 

Alors des nouvelles ou des histoires courtes ?

L’éditrice Emmanuelle Chevalier a opté pour « Histoires courtes », car ces récits sont, concernant leur longueur, entre le roman et la nouvelle. Elles ont aussi parfois du conte au niveau de leur structure.  Si la narration est rapide, le rythme soutenu, je prends le temps de planter des décors qui répondent parfois en miroir aux ressentis des enfants (le désert, la mer, une mare...) , je m’attache à certains personnages secondaires qui tissent des liens étroits avec les « héros ».

 

Les textes courts, cela ne se publie pas...

C’est vrai que j’ai hésité à les envoyer à des éditeurs. J’ai d’ailleurs essuyé plusieurs refus. Les maisons d’édition qui publient des nouvelles sont rares, car ces dernières « ne se vendent pas »... Avis confirmé par les libraires, les bibliothécaires... ce que préfèrent les lecteurs actuellement ce sont les romans. Les recueils de nouvelles restent sur les étagères...

Mais, malgré ses mots cassés, ses mots coincés, Jimmy insistait lourdement. Il murmurait à mon oreille que lui et les autres ne voulaient pas rester bâillonnés dans le tiroir de mon bureau...

J’ai donc fait de nouveaux envois. Et, alors que je ne m’y attendais plus, le coup de téléphone d’Emmanuelle Chevalier, éditrice au Vistemboir est venu les libérer. Elle avait aimé ces histoires et les publierait. 

L’édition sera plus rapide que prévu, car le livre sera proposé au prix Hors Concours, le prix des éditeurs indépendants. Même s’il n’a pas été finaliste, ce fut une belle aventure et désormais, il poursuit seul son chemin !

 

Les ateliers d’écriture ?

Les ateliers donnent un cadre temporel avec des échéances à respecter. Cela est très aidant pour maintenir un rythme de travail, élaborer un projet d’écriture.  Et puis surtout, les lecteurs sont là, à bout de mail. C’est un moteur puissant pour l’écrivant.

Actuellement, Frédérique Anne est la lectrice du roman qui fait suite à ces histoires. Un suivi de manuscrit qui permet de confronter mon travail à une lecture bienveillante et professionnelle et d’avancer plus sereinement.

Il fallait que ce recueil vive pour que ce roman dans lequel Jimmy a grandi puisse s’écrire à son tour et peut-être se lire... C’est ce que j’espère.


Présentation de l'auteur:

Née à Cherbourg en 1967, Sylvie Lemonnier est orthophoniste, diplômée de Lettres et de Sciences du Langage. Elle a vécu et travaillé au Maroc avant de rejoindre le Cotentin où elle exerce son métier en pédopsychiatrie. Ce premier recueil est nourri de ses rencontres avec des enfants, réels ou imaginaires, dont elle souhaite faire entendre la voix.

Synopsis:

Dans la poussière et le caillou, quatre enfants sont en partance. Face à la violence, aux ruptures de liens, aux failles des adultes, ils sont en quête d'un lieu intime, d'une adresse maternelle qui leur est refusée. Ces quatre nouvelles disent la tragique épopée de ces enfants, au plus près de leurs émotions, de leur flux de pensée et de leur énergie.

 

Les Ateliers d'écriture Elisabeth Bing