« La chasse aux préjugés », un livre de Joëlle Alpérine

Joëlle Alpérine, fidèle participante de nos ateliers d’écriture, nous dévoile son livre « La chasse aux préjugés » publié aux éditions Vérone en octobre 2016. À travers une auto-interview, elle nous présente sa démarche et son approche de l'écriture. 

Quel a été votre premier contact avec l’écriture ?

L’envie d’écrire m’est venue vers la cinquantaine. Après avoir « dévoré » de nombreux livres d’auteurs très différents, j’ai décidé de passer à l’action ! Je me suis consacrée à l’écriture d’un (gros) roman policier, mon genre favori. Cependant les éditeurs auxquels j’ai expédié mon manuscrit ne l’ont pas retenu : bien que l’histoire soit originale et les personnages intéressants, je manquais de technique. J’ai alors découvert les concours de nouvelles…

Pourtant la nouvelle n’est pas un genre facile !

Certes mais les contraintes qu’elle impose, c’est-à-dire un format court et un style concis m’ont permis d’affiner mon écriture. Et puis être lue et appréciée par des jurys, tout amateurs qu’ils soient, et enfin, à plusieurs reprises être sélectionnée, quel plaisir ! De même qu’échanger avec d’autres auteurs, amateurs ou chevronnés.

Pourquoi venir aux Ateliers Elisabeth Bing ?

Justement, pour m’aider à aborder l’écriture d’un roman. Au fil des années passées à l’atelier « Long Souffle » ainsi que par courriel, j’ai réalisé qu’écouter les remarques des autres était indispensable pour apprendre à transmettre des émotions par l’écriture. Les suggestions des animatrices Bing ainsi que les discussions au sujet des textes de chacun m’ont fait sortir d’un certain isolement et m’ont indubitablement aidé à progresser.

Ecrire c’est avant tout partager…


Présentation de l’auteure

Licenciée en lettres modernes, d’abord bibliothécaire puis institutrice, la lecture a toujours fait partie de ma vie. Grande voyageuse et adepte de grandes ballades, j’aime observer et imaginer la vie d’autrui. Parmi mes mentors, je compte (entre autres) Echenoz, Annie Ernaux, Stendhal, Chrétien de Troyes, Murakami, Camilla Läckberg... La longue psychothérapie que j’ai suivie m’a aussi permis d’analyser l’importance des rapports humains.

Synopsis

Ce livre contient vingt nouvelles, chacune racontant une tranche de vie tragique ou cocasse. J’ai créé mes personnages à partir de personnes réelles, d’autres proviennent de mon imagination, et tous usent de pugnacité ou d’audace avant de parvenir à leur fin, du moins ceux qui ne meurent pas ! Chaque société, chaque famille, chaque couple ainsi que des faits divers constituent un creuset où je « pioche » pour inventer des histoires. Les chats et les chiens font aussi souvent partie de mes récits.